La pollution de l’air n’est pas seulement due aux CO2 produits par les véhicules. Internet contribue également à la pollution de l’air. Selon les experts, si l’internet était un pays, il entrerait dans le top 5 des plus grands pollueurs au monde.

L’essor des data centers

Chaque année, le nombre d’utilisateurs d’internet ne cesse de croître. Cela entraîne l’augmentation du nombre d’infrastructures liées à la gestion des données numériques. Actuellement, la consommation de ces infrastructures est à plus de 4 % de la consommation électrique mondiale. En 2016 par exemple, 182 centres de données ont été recensés sur le territoire français. Ce qui représentait 8 % de la consommation électrique nationale. Un data center consomme par ailleurs autant d’électricité que plus d’un millier d’habitants.

Comment les serveurs peuvent-ils polluer ?

Un serveur est une machine qui consomme de l’électricité en grande quantité et de façon continue. Pour produire l’électricité qui alimente les serveurs, les centrales utilisent de l’énergie fossile. Or, la quantité requise pour un serveur est très grande, ce qui entraîne une émission polluante importante pour un seul serveur. Etant donné qu’il y a plus d’un millier de serveurs à travers le monde, la pollution au niveau mondial devient plus importante.

Quelles sont les solutions pour réduire la pollution ?

Pour réduire la pollution liée au numérique, la solution consiste simplement à réduire la consommation superflue. Si le streaming n’est pas primordial, il serait plus sage de le limiter. Il faut savoir que les vidéos représentent une très grande part du trafic sur internet. Or, la plupart des vidéos visionnées par les internautes ne revêtent pas de caractère important. Pour les entreprises, il est recommandé de se tourner vers les fournisseurs d’énergie renouvelable. Opter pour les solutions telles que Clo2 est également recommandé. Comme vous pouvez le voir sur https://clo2.green, Clo2 propose la plantation d’arbres pour compenser la production de CO2 des entreprises et améliorer leur bilan carbone.

green-ink This entry was posted in. Ecologie Réduire son empreinte carbone en consommant moins internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*