Les combles, qu’ils soient aménagés ou perdus, doivent impérativement être bien isolés pour tout habitat. Ils laissent en effet échapper une grande partie de la chaleur à l’intérieur de celui-ci. S’ils sont isolés dans les règles de l’art, les occupants de la maison pourront de ce fait profiter d’un bon confort thermique aussi bien durant les saisons chaudes que les saisons froides. Pour assurer la réussite de l’isolation, il est toutefois essentiel de bien choisir le matériau isolant à utiliser. Voici justement une liste non exhaustive des meilleurs isolants disponibles sur le marché.

La laine de verre

Pour l’isolation des combles, la laine de verre est le matériau isolant le plus utilisé. Effectivement, elle isole pas moins de 75 % des combles dans toute la France. Elle fait partie des isolants minéraux. Composée de silice, elle est surtout appréciée pour sa résistance aux rongeurs et sa légèreté. Elle est aussi non inflammable et peut donc résister au feu. Il faut juste veiller à mettre en place un pare-vapeur. En plus d’être peu onéreux, cet isolant est enfin imputrescible, et présente de bonnes performances acoustiques et thermiques.

La laine de roche

Faisant également partie des isolants minéraux, la laine de roche est obtenue à partir d’une roche volcanique. Elle est adaptée à tous les types de combles, tout comme la laine de verre, étant donné qu’elle se décline en différents conditionnements, dont les panneaux, les flocons et les rouleaux. Parmi ses principaux avantages, il y a sa résistance à la chaleur et au feu. Elle résiste aussi à la compression et est durable. Ce matériau propose d’ailleurs d’excellentes performances phoniques et thermiques, et est perméable à la vapeur d’eau.

La laine de chanvre

La laine de chanvre est aussi très connue dans l’isolation des combles. Elle fait partie des isolants végétaux, et est donc un isolant naturel. Elle présente surtout d’excellentes performances acoustiques. À noter qu’elle se décline en plusieurs formes, à savoir en matelas, en rouleaux, en panneaux et en vrac. Ce matériau propose également pas mal d’atouts. On compte ainsi ses propriétés antibactériennes et antifongiques, son caractère imputrescible, sa bonne durabilité et sa grande résistance aux rongeurs et aux insectes. Bien entendu, il est en outre écologique.

La laine de lin

Tout comme la laine de chanvre, la laine de lin est un isolant végétal. Elle est disponible sous forme de feutres, de rouleaux, de panneaux et en vrac. Grâce à ces différents conditionnements, elle peut s’adapter aussi bien aux combles perdus qu’aux combles aménagés. La laine de chanvre a également son lot d’avantages à proposer aux professionnels comme aux particuliers. Elle présente ainsi des performances acoustiques et thermiques bien satisfaisantes. En plus d’être durable, elle résiste bien au feu, aux moisissures et aux insectes. Elle est d’ailleurs imputrescible et jouit d’un caractère hygrorégulateur. Elle est enfin sans danger pour l’environnement.

Le liège

Comme son nom le laisse déjà entendre, le liège est obtenu à partir du chêne-liège. Cet isolant végétal est utilisé pour isoler les combles non habitables. En granulés, il promet d’excellentes performances acoustiques et thermiques. En plus de cela, il est résistant aux tassements et est imputrescible. Il est aussi insensible à l’eau et reste stable malgré les éventuels changements de température et d’humidité. Résistant aux insectes et aux rongeurs, ce matériau est enfin à même de s’éteindre tout seul en cas d’incendie.

La laine de mouton

Il est insensé de citer les meilleurs matériaux pour l’isolation des combles sans mentionner la laine de mouton. Il s’agit bien entendu d’une laine animale. On peut l’utiliser sous sa forme brute ou la mélanger avec des fibres synthétiques. Cet isolant est adapté aux combles perdus, et peut prendre la forme de rouleaux ou de panneaux. Parmi ses principaux atouts, on compte sa légèreté, ses excellentes performances phoniques et thermiques et sa grande résistance au feu, aux rongeurs et aux insectes. Il est d’ailleurs bon de savoir que la laine de mouton est à la fois réutilisable, recyclable et biodégradable. En somme, c’est un matériau écologique.

La laine de bois

En termes d’efficacité sur le plan acoustique et thermique, la laine de bois constitue également une bonne option pour isoler ses combles. Prenant la forme de panneaux semi-rigides ou rigides, elle est notamment utilisée pour isoler le toit par l’extérieur. Ce matériau a l’avantage d’être capable de réguler l’hygrométrie. Il est aussi assez résistant au feu, et est durable dans le temps. Pour cela, il est traité contre les insectes xylophages. Grâce à son déphasage thermique, il reste enfin performant en été comme en hiver.

 

Le polyuréthane

 

Faisant partie des isolants synthétiques, le polyuréthane se présente en général sous forme de panneaux ou de mousse. Il propose un certain nombre d’atouts, dont sa résistance aux tassements et sa grande durabilité. En plus d’être respectueux de l’environnement, il est aussi parfaitement étanche à l’air. La pose de ce fameux matériau se fait d’ailleurs rapidement. Il bénéficie enfin d’un système de microbulles d’air grâce auquel il a de bonnes performances acoustiques et thermiques. Il est bon de souligner que le polyuréthane peut être utilisé pour isoler aussi bien les combles perdus que ceux aménagés.

 

Le PSE ou polystyrène expansé

 

Le PSE est issu du pétrole brut. Il s’agit de ce fait aussi d’un isolant synthétique. Il se compose d’une grande quantité de billes qui sont liées entre elles par compression. Ce matériau est surtout apprécié pour sa légèreté et sa grande résistance mécanique. Il en est de même pour ses excellentes performances thermiques.

 

La ouate de cellulose

 

La ouate de cellulose constitue également une bonne option pour ceux qui souhaitent isoler leurs combles perdus. En étant fabriquée à partir de journaux recyclés et de papiers, elle est écologique. En plus de cela, elle présente un bon rapport qualité/prix. Cet isolant est aussi résistant aux moisissures, aux insectes ainsi qu’au feu. Il a d’ailleurs une bonne résistance aux rongeurs. Il bénéficie enfin de fortes qualités en termes de déphasage thermique. Grâce à cela, il promet un excellent confort thermique que ce soit en hiver ou en été.

green-ink This entry was posted in. Ecologie 10 matériaux à privilégier pour l’isolation des combles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*